Vaccination des adolescents

Des progrès à faire  Abonné

Publié le 14/09/2009
En France, moins d’un tiers des adolescents sont à jour
Moins d’un tiers des adolescents sont à jour de leurs vaccinations

Moins d’un tiers des adolescents sont à jour de leurs vaccinations
Crédit photo : BSIP

TOUTES LES ENQUÊTES le montrent* : nos adolescents sont peu suivis sur le plan médical. Ils sont sous-vaccinés, leurs rappels sont trop souvent oubliés et les possibilités de rattrapage négligées. Cette situation est à l’origine de la résurgence d’un certain nombre de maladies infectieuses, telles que la coqueluche ou la rougeole, et d’une mauvaise protection des adolescents vis-à-vis de l’hépatite B et des papillomavirus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte