Préparations magistrales homéopathiques

Des prises en charge problématiques  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 08/12/2016
Certaines préparations magistrales homéopathiques remboursables ont fait l’objet de refus de prise en charge par certaines CPAM. Pour éviter ces litiges, le pharmacien veillera à ce que les ordonnances soient bien conformes : elles doivent notifier la formulation exacte de la préparation et porter la mention manuscrite du médecin « prescription à but thérapeutique en l’absence de spécialités équivalentes disponibles ».

Depuis quelque temps, on note des différences de prise en charge des préparations magistrales homéopathiques selon les départements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte