Substitution générique

Des jeux de rôle pour apprendre à convaincre  Abonné

Publié le 12/03/2012
La substitution par le générique intéresse autant le pharmacien que le médecin. Réflexions et suggestions de responsables universitaires de formation continue réunis lors d’un colloque européen*.

LE THÈME est on ne peut plus d’actualité. Régression du marché du générique en 2011, convention UNCAM-pharmaciens prévoyant une rémunération pour les officinaux en fonction de l’atteinte de nouveaux objectifs de substitution, rapport controversé de l’Académie de médecine suivi de nombreuses réactions indignées, dont une riposte du GEMME (association d’industriels du médicament générique) dénonçant « de très nombreux amalgames, approximations et erreurs scientifiques »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte