Des cyberpharmacies hébergées par l’Ordre ?  Abonné

Publié le 25/10/2010

« En France, le monopole de distribution en pharmacie préserve les patients du risque de faux médicaments, mais la vigilance est de mise car il est tentant de se procurer sur Internet des médicaments moins chers ou que le médecin n’a pas voulu prescrire », souligne le Pr Didier Houssin, directeur général de la santé. Une quarantaine d’accidents liés à la prise de médicaments achetés en ligne ont été déclarés depuis 2001. C’est peu, mais la vente sur Internet pourrait être prochainement autorisée dans l’Hexagone, conformément à une demande européenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte