Vers une augmentation de 3 centimes d’euro du forfait à la boîte

Des avancées, mais le compte n’y est pas  Abonné

Publié le 28/10/2010
Les représentants du ministère de la Santé ont dévoilé lundi à la profession leur plan pour redresser l’économie de l’officine. L’une des principales mesures est l’augmentation de 3 centimes d’euro le forfait à la boîte. Si les syndicats reconnaissent certaines avancées, ils jugent toutefois que l’ensemble des dispositions ne suffira pas à redresser la barre. Pour eux, le compte n’y est pas.
Prochain rendez-vous à la mi-novembre

Prochain rendez-vous à la mi-novembre
Crédit photo : dr

LE VERDICT est tombé lundi en fin de matinée. Pour donner le ballon d’oxygène dont l’officine a tant besoin, le gouvernement a choisi d’augmenter le forfait à la boîte de 3 centimes d’euro. Une maigre satisfaction pour l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) qui demandait une revalorisation de 10 centimes d’euro. Une grande déception pour la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) qui plaidaient, elles, pour une hausse du seuil de la première tranche de la marge (voir « le Quotidien » du 25 octobre).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte