Dix ans de substitution générique

De nouveaux objectifs pour 2010  Abonné

Publié le 07/01/2010
Dix ans après la reconnaissance du droit de substitution des pharmaciens, le marché des génériques a atteint des sommets. Cette réussite, malgré quelques signes récents d’essoufflement, est à attribuer aux pharmaciens d’officine. Retour sur une décade qui a bouleversé le marché hexagonal du médicament.
Le marché du générique s'est construit dans et autour de l'officine

Le marché du générique s'est construit dans et autour de l'officine
Crédit photo : S. toubon

NE COMPTER que sur soi ! Un principe que les pharmaciens d’officine auront clairement fait leur pour implanter et développer en France les génériques. Un principe gagnant, puisque, en dix ans, les copies de princeps ont dépassé le seuil des 22 % du marché des médicaments remboursables (plus de 11 % en valeur).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte