Date limite d’utilisation : l’exemple du Tamiflu  Abonné

Publié le 28/09/2009

Le report de la date de péremption du Tamiflu de deux années, adopté cet été par les États-Unis, la Suisse, l’Australie et l’Union européenne, pose la question plus générale de la limite d’utilisation d’un médicament. Celle-ci est établie après des études de dégradation accélérée et de stabilité en temps réel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte