À la Une

Bon usage : ces pharmaciens qui vont plus loin  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 01/04/2019
Surdoses, traitements inadaptés, iatrogénie… un médicament mal utilisé coûte cher au patient comme à la société. Si en France le pharmacien est de plus en plus impliqué dans la lutte contre ce fléau, à l’étranger, des officinaux vont encore un peu plus loin. Tels sont quelques-uns des enseignements de la 3e édition du Forum « Bon usage du médicament » qui s'est tenue le 22 mars au ministère de la Santé.
planète médicament

planète médicament
Crédit photo : D. D.

Il tue cinq fois plus de personnes que les accidents de la route dans notre pays. Le mésusage des médicaments a de lourdes conséquences sur le plan humain mais aussi, bien sûr, au niveau économique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte