Biosimilaires, la nouvelle dynamique  Abonné

Par
Publié le 04/04/2016

Le premier biosimilaire à pénétrer le marché français est celui de l’hormone de croissance Genotorm (somatropine - Pfizer), baptisé Omnitrope par Sandoz, en 2007. Depuis, une dizaine de biosimilaires sont proposés dans l’Hexagone, mais la tendance est à l’expansion puisque nombre de « best-sellers biologiques » s’apprêtent à perdre leur brevet : Lucentis, Humira, Aranesp, Erbitux, Avastin…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte