Marché de l’antalgie

Antidouleur à l’officine : le rayon OTC résiste  Abonné

Publié le 16/10/2014
La journée de la douleur, ce jeudi 16 octobre, ne devrait pas bouleverser les ventes du rayon OTC de l’antalgie qui résiste plutôt bien à la décroissance dont toute l’automédication fait les frais. Pour ce qui est du dynamisme, il faudra se tourner vers le segment des traitements locaux.
Un marché où le conseil reste primordial

Un marché où le conseil reste primordial
Crédit photo : S. TOUBON

C’EST UN CONTEXTE morose que celui dans lequel évoluent les antalgiques du champ OTC. En 2013, le marché de la prescription régressait de 3,5 % en valeur et les ventes d’automédication baissaient de 3 % (source AFIPA). En cause, une moindre fréquentation des officines et un pic de prescription d’antalgiques/antipyrétiques - en raison d’une forte hausse des cas de grippe - qui a amputé d’autant les achats spontanés d’automédication. Le tout sur fond de polémiques sur les prix des médicaments OTC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte