Iatrogénie médicamenteuse et âge

Adapter le traitement au cas par cas  Abonné

Publié le 18/05/2015
Chez les personnes âgées, la polymédication engendre son lot de risques iatrogéniques. Le Dr Joël Cogneau propose quelques pistes pour tenter de mieux prescrire chez le senior.

CHAQUE ANNÉE, la prise excessive ou inappropriée de médicaments est responsable de 128 000 hospitalisations, dont plus d’un quart sont jugées évitables. Partant de ce constat, les entreprises du médicament (LEEM) lancent en mai une campagne de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse chez les sujets âgés auprès des médecins, des pharmaciens et des patients eux-mêmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte