Papillomavirus humain et cancer du col

Une mauvaise prévention par manque d'information  Abonné

Par
Publié le 11/03/2019
À l’occasion de la 2e journée internationale de sensibilisation aux papillomavirus humains (HPV), le 4 mars, une étude IPSOS pour MSD dévoile une connaissance très hétérogène du grand public en Europe, cause première du manque de prévention face aux infections HPV.

Les résultats sont éloquents. Sur 15 000 personnes interrogées dans 10 pays européens*, 62 % ont entendu parler des HPV. Les femmes (72 %) semblent mieux informées que les hommes (53 %) mais les disparités sont grandes selon les pays. Ainsi, les connaissances sont meilleures au Portugal (87 %), en Italie (82 %) et en Espagne (70 %). La France se situe dans la moyenne (64 %), loin devant la queue du peloton formée par la Suisse (48 %), l’Autriche (46 %) et l’Allemagne (40 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte