EDITORIAL

Une fausse bonne idée  Abonné

Publié le 30/09/2013

Vendre le médicament à l’unité pour renflouer les comptes de la Sécurité sociale ! Voilà la dernière trouvaille du gouvernement. Cette idée éculée, souvent évoquée par le passé, mais jamais mise en application, ressort à l’occasion de la présentation du budget de la Sécu pour 2014. C’est le type même de la fausse bonne idée. Derrière une apparence de bon sens paysan - éviter le gâchis des « cachets » non consommés - se cache une évidente perversité. Une telle mesure serait non seulement inutile, mais surtout dangereuse si elle allait jusqu’au déconditionnement des blisters.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte