Sovaldi, Glivec, Avastin, Tarceva…

Une difficile prise en charge  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 05/01/2017
Dans le domaine du cancer et plus récemment de l’hépatite C, certains médicaments coûtent de petites fortunes, et mettent en péril l’économie de notre système de santé.

46 000 euros la cure de Sovaldi (3 mois) dans l’hépatite C, plus de 30 000 euros par an pour le Glivec dans certaines leucémies, plus de 70 000 euros par an pour le Keytruda dans le mélanome non opérable… Les prix de certains nouveaux traitements, notamment dans le cancer et plus récemment dans l’hépatite C, ont littéralement explosé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte