Teva va supprimer le quart de ses effectifs

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 15/12/2017
Teva

Teva
Crédit photo : AFP

La douloureuse restructuration du groupe Teva a été confirmée hier par son nouveau patron, Kåre Schultz. Au menu : 14 000 suppressions d'emplois sur deux ans, fermeture ou vente de sites de production et de recherche, suspension des dividendes pour les actionnaires et des bonus annuels pour les salariés, optimisation du portefeuille de génériques.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)