À la Une

Ruptures de stocks : l'espoir des relocalisations  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 26/06/2020
Afin de retrouver une certaine souveraineté sanitaire et réduire sa dépendance à l’Asie, la France a ouvert le chantier d’une relocalisation de la production de certains médicaments essentiels. Un processus de longue haleine qui doit lever de nombreux obstacles et qui s’appuie sur le rapport de Jacques Biot, visant à diminuer les pénuries de médicaments.
Les délocalisations des années 2000 visaient notamment à combattre la baisse de rentabilité liée à l'encadrement des prix.

Les délocalisations des années 2000 visaient notamment à combattre la baisse de rentabilité liée à l'encadrement des prix.
Crédit photo : SPL/PHANIE

Depuis 2011, l’Académie nationale de pharmacie s’inquiète des ruptures de stocks croissantes en matières premières de médicaments, liées à la mondialisation de la fabrication pharmaceutique. Après avoir alerté pour la 4e fois sur le sujet en février dernier, l’instance a enfin l’oreille des autorités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte