À la une

Relations commerciales : la DGCCRF dresse son PV  Abonné

Publié le 21/04/2016
La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) contrôle chaque année les relations commerciales entre les pharmaciens et leurs fournisseurs. Dans un entretien avec « le Quotidien », Raphaëlle Bove, chef de bureau à la DGCCRF*, estime que les relations financières entre ces différents acteurs manquent de transparence. Depuis 2010, 44 procès-verbaux pénaux ou administratifs ont été dressés à l’issue de ces contrôles, essentiellement à l’égard des laboratoires et grossistes-répartiteurs.
Raphaëlle Bove, chef de bureau à la DGCCRF

Raphaëlle Bove, chef de bureau à la DGCCRF
Crédit photo : dr

La DGCCRF pointe le manque de transparence dans les relations commerciales entre les pharmaciens...

La DGCCRF pointe le manque de transparence dans les relations commerciales entre les pharmaciens...
Crédit photo : dr

Le Quotidien du pharmacien. Outre l’affichage des prix en officine, la DGCCRF contrôle également les relations commerciales dans la distribution pharmaceutique. Qui est concerné par ces contrôles ?

Raphaëlle Bove. Ces contrôles touchent l’ensemble des acteurs de la filière pharmaceutique, et notamment les laboratoires, les grossistes-répartiteurs et les pharmaciens. Jusqu’alors, nous nous sommes particulièrement intéressés aux relations commerciales entourant les médicaments remboursés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte