LA SAGA DES MARQUES

Pérubore, le « pansement » des voies respiratoires  Abonné

Publié le 06/12/2012
Bien souvent, c’est une histoire familiale qui préside à la destinée des plus grands laboratoires français. Mayoly Spindler ne déroge pas à la règle. Un socle génétique qui lui a permis de traverser le siècle en donnant naissance à quelques-uns des joyaux de la pharmacopée hexagonale.

EST-CE une « love story » qui a prétexté la création du laboratoire Mayoly-Spindler ? C’est en tout cas une belle union qui est à l’origine d’un des fleurons de l’industrie pharmaceutique française, un groupe qui fête aujourd’hui ses 83 ans d’existence. Mais, en 1929, l’année de la fameuse crise, la structure n’est encore qu’en gestation. Gaston Mayoly, son initiateur, est alors un pharmacien de 38 ans exerçant en plein Paris, place Victor-Hugo, dans sa propre officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte