Comité de déontologie des entreprises du médicament

Lever le soupçon sur la visite médicale  Abonné

Publié le 07/03/2013
Après un an et demi d’existence, le Comité de déontologie des entreprises du médicament (CODEEM) présente un premier bilan de ses activités et le programme de ses travaux à venir. L’occasion pour le LEEM de réaffirmer sa volonté de « moderniser la visite médicale » et de proposer de la placer sous la loupe d’un réseau de professionnels de santé sentinelle.
Hervé Gisserot : " Sortir de l’ère du soupçon »

Hervé Gisserot : " Sortir de l’ère du soupçon »
Crédit photo : S TOUBON

AU LENDEMAIN de l’émission « Les Infiltrés » qui pointait du doigt des pratiques peu louables en cours chez les visiteurs médicaux, la présentation du premier bilan d’activité du Comité de déontologie des entreprises du médicament (CODEEM) aurait pu prêter à sourire. Il n’en est rien. Hervé Gisserot, président du LEEM, a rappelé au contraire sa volonté de retrouver la confiance des Français dans le médicament, ce qui passera non seulement par un travail de pédagogie et d’explications, mais aussi un travail pour faire évoluer les pratiques des entreprises du médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte