Les trois mécanismes de la douleur  Abonné

Publié le 07/02/2013

Problématique complexe constituant toujours un signe d’alerte, la douleur demande à être soulagée. Elle peut aussi être décryptée sous l’angle physiopathologique. Ainsi répond-elle à trois mécanismes principaux.

- La douleur nociceptive résulte d’une lésion des tissus. (traumatologie, douleurs dentaires, brûlures, colique néphrétique…). Relayée par des récepteurs périphériques, elle parvient à la moelle et connaît une efflorescence au niveau cérébral. La durée de la douleur, son caractère répétitif ou encore l’état psychique du sujet vont influer sur son niveau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte