Pour l’industrie du médicament

Les pays occidentaux restent une valeur sûre  Abonné

Publié le 09/04/2015
Dans les toutes prochaines années, les marchés matures pourraient redevenir primordiaux pour les industriels du médicament. Lieux de prédilection pour commercialiser les innovations thérapeutiques, les pays occidentaux devraient ainsi reprendre des couleurs face aux marchés émergents qui ne peuvent tabler que sur d’importants volumes de produits à faible prix.

LE MARCHÉ des BRICS* s’effrite. Selon Per Troein, vice-président d’IMS, « alors que de 2014 à 2018 les marchés émergents - Brésil (+9 % à +12 %), Russie (+7 % à +10 %), Inde (+9 % à +12 %), Chine (+9 % à +12 %) - devraient enregistrer une croissance comprise entre 8 % et 11 %, ce sont les marchés matures, avec une croissance estimée entre 3 % et 6 %, qui restent prioritaires pour l’industrie pharmaceutique ». Et en particulier les États-Unis où le marché pharmaceutique devrait croître de 5 à 8 points. La raison ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte