Officine pratique

Les outils pour bien communiquer  Abonné

Par
Publié le 12/12/2016
De la vitrine au comptoir, en passant par les cartes de fidélité et le site internet. Les règles de la communication et de la publicité en officine sont en passe d’évoluer. En effet, l’Ordre national des pharmaciens a proposé de modifier les textes réglementaires afin d’autoriser notamment les cartes de fidélité pour les achats hors monopole, la communication à proximité directe de l’officine et sur les véhicules, et d’étendre le champ de la communication pour les groupements. Ces textes doivent désormais être validés par le ministère de la Santé avant d’être inclus dans le code de la Santé publique. Toutefois, ces nouveaux éléments ne viennent pas modifier en profondeur les bases d’une bonne communication, qui doit être visible dans les différents espaces de l‘officine, mais aussi dans l’attitude du pharmacien et de son équipe face au patient.

1- La carte de fidélité

La carte de fidélité au nom d’une pharmacie pourrait devenir autorisée pour tous les produits hors monopole, selon une proposition de l’Ordre. Elle resterait interdite pour les médicaments, les dispositifs médicaux et les nouvelles missions du pharmacien. Aujourd’hui, les cartes de fidélité sont déjà présentes, mais ne portent jamais le nom d’une seule pharmacie : elles sont au nom de laboratoires, de groupements de pharmacie ou d’au moins deux officines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte