Dafalgan Codéine

Les dessous d'une générication  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 16/09/2019
C’est à la suite d’une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour un générique de Mylan – et à son octroi par l’ANSM le 25 avril dernier – que Dafalgan Codéine se retrouve désormais au répertoire des génériques. Un coup dur pour UPSA.
dafalgan

dafalgan
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

L’AMM de Dafalgan Codéine (paracétamol + codéine) comprimé pelliculé, dont UPSA est le titulaire, date du 21 février 1990. La protection du brevet est donc tombée depuis fort longtemps. Mais jusqu’alors, aucune demande d’AMM pour un générique n’avait été octroyée. Ce n’est plus le cas depuis le 25 avril dernier, la spécialité générique Damalgo 500 mg/30 mg comprimé de Mylan ayant décroché le précieux sésame.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte