Le pharmacien face à la douleur  Abonné

Publié le 07/02/2013

Pour 99 % des pharmaciens, le traitement de la douleur fait l’objet d’une demande fréquente au comptoir. C’est un des enseignements tiré de l’enquête « Le pharmacien et la douleur », lancée en mars 2012 par le « Quotidien du Pharmacien », en partenariat avec le Laboratoire Boehringer-Ingelheim. Autre chiffre marquant, dans 96 % des cas le patient demande un antalgique pour le consommer immédiatement. C’est donc lors d’une crise douloureuse – céphalées et migraines avant les douleurs articulaires, dentaires et musculaires – qu’il s’adresse à l’officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte