Questions autour du made in France

Le patron des entreprises du médicament répond  Abonné

Publié le 16/01/2012
Produire en France et acheter français est devenu un enjeu de la campagne électorale pour l’élection présidentielle. Ce principe peut-il s’appliquer au médicament ? Dans un entretien avec « le Quotidien », le président du LEEM, Christian Lajoux, prend pour la première fois position dans ce débat. Il s’exprime également sur la qualité des matières premières, sur les suites de l’affaire Mediator, sur les relations de l’industrie avec l’officine, sur le prix des médicaments et sur l’arrivée des biotechnologies.
Christian Lajoux : " La France est un grand pays de production du médicament, mais attention au...

Christian Lajoux : " La France est un grand pays de production du médicament, mais attention au...
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Comment l’industrie du médicament se situe-t-elle par rapport au thème de campagne qui semble émerger pour l’élection présidentielle, produire et consommer français ?

CHRISTIAN LAJOUX.- Tout d’abord, si l’on ne consommait que des médicaments fabriqués en France, on se priverait de nombreuses molécules. Autant je suis favorable à la transparence de l’information sur les lieux des différentes phases de production du médicament, autant je suis extrêmement réservé sur tout ce qui pourrait ressembler à du protectionnisme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte