La voie de l’éducation thérapeutique du patient  Abonné

Publié le 11/04/2011

« Il y a 30 ans, quand un patient faisait un infarctus, son espérance de vie était de 5 ans. Aujourd’hui son espérance de vie est supérieure à celle de la population moyenne. » C’est par ce paradoxe apparent que Martial Fraysse justifie les promesses portées par l’éducation thérapeutique du patient (ETP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte