La réforme de la rémunération continue de diviser  Abonné

Publié le 28/04/2014

L’UNION des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) et l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) ne sont plus seules à se montrer réservées vis-à-vis de la réforme de la rémunération envisagée par l’assurance-maladie. Le Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) invite ainsi les organisations professionnelles à se mettre d’accord sur un nouveau projet. « Un sujet aussi crucial que la rémunération officinale mérite une adhésion massive de la profession, explique son président, Pascal Louis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte