Face à un marché générique atone

La méthode Biogaran pour relever le défi  Abonné

Publié le 10/12/2009
Dans un contexte difficile, Biogaran n’entend pas baisser les armes. Treize ans après sa création, la filiale générique du groupe Servier a décidé de relever le défi d’un marché atone pour continuer à jouer les premiers rôles dans l’Hexagone.

BAISSE des prescriptions au sein du répertoire, plafonnement du taux de substitution, refus croissant des génériques par les patients… la vie du générique n’est pas un long fleuve tranquille. Fort de ce constat, les laboratoires Biogaran ont décidé de soutenir et d’aider les pharmaciens dans leur démarche de promotion de ces copies de princeps. Comment ? « En optant pour une démarche qualitative », explique Magali Frantz, directrice marketing du numéro deux du marché français des génériques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte