Pour séduire les laboratoires italiens

La France aiguise son attractivité  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 31/10/2019
Les filiales françaises de groupes pharmaceutiques italiens ont fait le choix de se réunir en créant, fin 2018, le club Léonard de Vinci Pharma. À l’occasion de sa première journée de rencontres, le club compare les facteurs de succès et d’attractivité des deux pays.
pilules

pilules
Crédit photo : phanie

Parce que la France et l’Italie possèdent de nombreux points de convergence et qu’elles font face à des défis similaires, il a semblé évident aux filiales françaises de groupes pharmaceutiques italiens de fonder un club pour obtenir une meilleure visibilité et valoriser leur activité. Les membres – Menarini, Zambon, Recordati, Chiesi, Italfarmaco (dont sa filiale Effik), Alfasigma et Leadant Biosciences – ont organisé la première journée de rencontre du club Léonard de Vinci Pharma en octobre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte