3,5 milliards d’euros d’économies sur le médicament

La facture qui met en péril le réseau  Abonné

Publié le 28/04/2014
Le gouvernement a entériné mercredi dernier le principe d’un plan d’économies de 50 milliards d’euros d’ici à 2017. Un plan qui n’épargnera pas l’officine, avec la réduction de 10 milliards d’euros des dépenses d’assurance-maladie. Variable d’ajustement systématique, le médicament sera de nouveau mis à contribution. Près de 3,5 milliards d’euros proviendront de nouvelles baisses de prix, mais aussi du développement des génériques. L’inquiétude monte du côté des syndicats.

LE GOUVERNEMENT a adopté la semaine dernière les grandes lignes du plan présenté par Manuel Valls lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale (« le Quotidien » du 14 avril). Pour connaître le détail des mesures, il faudra encore patienter. Certainement jusqu’au prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui sera débattu à l’automne. Quoi qu’il en soit, le gouvernement a d’ores et déjà donné un signe : le tour de vis sur les dépenses de santé sera conséquent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte