Approvisionnement en matières premières

La croisade d’un académicien contre les ruptures de stock  Abonné

Publié le 29/01/2009

C’EST un pavé dans la marre que lance le Pr Alain Astier dans « l’Observatoire » (publication de l’Académie nationale de pharmacie). L’article qu’il signe dans le numéro de décembre 2008, serait presque passé inaperçu s’il n’avait remis en cause en profondeur les origines de la rupture de stock. S’intéressant aux ruptures d’approvisionnement en matières premières pharmaceutiques, l’académicien déplore les conséquences en termes de santé publique d’un phénomène selon lui non inéluctable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte