Prix des médicaments

Et si la France ne pouvait plus payer les innovations ?  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 14/01/2016
Le Comité économique des produits de santé, qui négocie le prix des médicaments encadrés avec les laboratoires, a partagé ses inquiétudes face aux exigences de certaines entreprises. Alors que la France a toujours réussi à accéder aux innovations thérapeutiques majeures, certaines négociations en cours pourraient ne pas aboutir.

L’innovation thérapeutique est de retour… alors que les contraintes budgétaires n’ont jamais été aussi fortes. Pour la première fois, en décembre dernier, le président du Comité économique des produits de santé (CEPS), Dominique Giorgi, a exprimé ses craintes de ne pas parvenir à un accord concernant trois médicaments innovants pour lesquels les discussions sont en cours. Une déclaration qui fait écho à l’arrivée des traitements de l’hépatite C de l’américain Gilead. D’âpres négociations ont permis de baisser le prix de 30 %, soit le tarif le moins élevé d’Europe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte