Un entretien avec le Dr Luc Massart, directeur général HRA Pharma

EllaOne : premier bilan huit mois après  Abonné

Publié le 10/12/2015
Huit mois après le passage d’EllaOne en prescription médicale facultative (PMF), le directeur général HRA Pharma, le Dr Luc Massart, répond aux questions qui se posent sur le profil de tolérance de cette contraception d’urgence, sur son prix et sur les conditions commerciales proposées par le laboratoire.
Le Quotidien du pharmacien.- EllaOne est en prescription médicale facultative (PMF) depuis près de 8 mois. Comment s’est mis en place ce changement de statut ?

Dr Luc Massart.- Pour NorLevo, le passage en vente libre a été obtenu pays par pays. EllaOne a, au contraire, fait l’objet d’un dossier européen, puisque les dossiers nationaux n’existaient plus. C’était donc la loi du tout ou rien : autorisation ou refus, la décision s’appliquait à l’ensemble des pays européens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte