À la Une

Coup de frein sur le libre accès  Abonné

Par
Publié le 07/10/2019
L’offre antalgique pourrait disparaître du rayon libre accès en janvier 2020. C’est en tout cas le vœu de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui vient d’engager une procédure dans ce sens. Le but ? Lutter contre le mésusage et ses graves conséquences en replaçant le paracétamol, l’ibuprofène et l’aspirine derrière le comptoir.
libre acces

libre acces
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Après l’ajout du message « surdosage = danger » sur les boîtes de paracétamol décidé en juillet dernier, l’ANSM souhaite mettre en place une nouvelle mesure de protection des utilisateurs d’antalgiques sans ordonnance. Concrètement, cela revient à sortir les spécialités contenant du paracétamol, de l’ibuprofène ou de l’acide acétylsalicylique – seuls ou en association – de l’espace libre accès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte