Nanomédecine et nanopharmacie

Ces tout petits médicaments qui veulent devenir grands  Abonné

Par
Publié le 13/03/2014
Ce n’est pas seulement un changement d’échelle que proposent les nanotechnologies appliquées à la médecine, mais une véritable révolution thérapeutique. Une révolution encore entravée par quelques obstacles. À l’occasion d’une récente conférence, le LEEM a dessiné les contours de ce marché encore jeune, mais plein de promesses.

« EN MÉDECINE, il y a d’un côté le scalpel et, de l’autre, les médicaments ; autrement dit, le monde des dispositifs médicaux et celui des molécules. La nanomédecine réussit l’exploit de combiner les deux. On obtient ainsi des objets aussi petits que des molécules, auxquels on donne des fonctions physiques. » C’est en ces termes que Laurent Lévy, Directeur général de Nanobiotix et vice-président de la Plateforme Technologique Européenne de Nanomédecine (ETP-N), définit la nanomédecine, cette nouvelle approche des traitements et du diagnostic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte