L'union du génériqueur et du labo d'ophtalmologie

Biogaran et Théa mettent un pied dans l'automédication  Abonné

Publié le 02/04/2009
Le laboratoire d'ophtalmologie Théa et le génériqueur Biogaran ont scellé un accord. L'objectif est de développer la gamme d'automédication du premier avec les relais en officine du second.

C'EST UNE COLLABORATION inédite qui vient de se constituer entre Théa et Biogaran. Le laboratoire historique d'ophtalmologie apporte ses collyres non remboursables et le génériqueur, ses relais auprès des officinaux. Le pacte doit redonner du lustre à la gamme de soins oculaires de Théa, que le conseil pharmaceutique ne s'est jamais vraiment approprié. Cet accord « gagnant gagnant » n'est pas lié au hasard. Les deux fabricants ont des atomes crochus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte