« Automédication n'est pas synonyme de mésusage »  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 07/10/2019

Pour le président de l'AFIPA, Christophe de la Fouchardière, « la décision de l’ANSM de retirer 80 spécialités de la liste du libre accès est un retour en arrière sans précédent, alors même que l’AFIPA collabore avec l’ANSM depuis près de 10 ans pour bâtir cette liste ». L’association, qui regroupe une trentaine de laboratoires pharmaceutiques, s’inscrit résolument contre cette proposition « à contre-courant des raisons mêmes du libre accès » qui permet au patient de comparer les médicaments et de faire jouer la concurrence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte