Nouveaux sous-vêtements minceur

Une fibre brésilienne regalbante  Abonné

Publié le 13/06/2013
Boxer, body, legging, panty, débardeur…, les sous-vêtements cosmétotextiles font de plus en plus partie de la panoplie minceur des femmes. La plupart contiennent des microcapsules fixées au cœur même des fibres textiles. Tricotés dans une fibre unique, les dessous Scala proposent une gamme complète de produits minceur et anti-âge capables de générer une interaction entre un textile et le corps humain.

POUR les femmes soucieuses de leur silhouette, mais qui veulent mincir sans effort et sans y penser, la gamme Scala a créé la fibre Emana issue d’un partenariat entre le groupe français Rhodia, géant mondial de la chimie, et le groupe brésilien Scalina Group, un des principaux acteurs du tricotage sans couture. Cette technologie brevetée est sans concurrence par rapport aux produits micro-encapsulés ou rechargeables. « La fibre Emana doit son originalité au fait qu’elle intègre dans sa matrice polymère, c’est-à-dire dans son ADN, des cristaux bioactifs de céramique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte