Inhibiteurs de la tyrosine kinase

Un risque de réactivation de l’hépatite B  Abonné

Publié le 18/04/2016

Bosulif, Glivec, Iclusig, Sprycel, Tasigna… Tous les patients devant suivre un traitement par un inhibiteur de la tyrosine kinase BCR-ABL doivent effectuer, avant la mise sous traitement, un dépistage du virus de l’hépatite B.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte