Déchets de soins à risque infectieux

Trois patients sur dix n’adoptent pas le bon geste de tri  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 03/02/2020
Si près de 7 patients sur 10 rapportent à l’officine leurs déchets d'activité de soins à risque infectieux dans les boîtes à aiguilles, il en reste 3 sur 10 qui n'ont pas adopté ce geste, selon le dernier baromètre de l'éco-organisme DASTRI. Les patients les plus jeunes et ceux traités pour une courte durée sont ceux qui respectent le moins les bons gestes de tri.

31 % des patients jettent encore leurs seringues et aiguilles avec les déchets ménagers ou les déchets recyclables, selon le 6e Baromètre IFOP mené par l'éco-organisme DASTRI, d’octobre à décembre 2019.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte