Conseil à l'officine

Le pharmacien et l'autodiagnostic Abonné

Publié le 15/12/2016

Longtemps confiné à la grossesse, l'autodiagnostic s'étend désormais à des situations très diverses comme l'allergie, l'infectiologie ou les troubles endocriniens. Cette démarche révolutionne le parcours de prise en charge et introduit pour chaque individu, une notion de responsabilité forte vis-à-vis de sa propre santé. Elle modifie également l'intervention du pharmacien et de son équipe, qui deviennent les premiers interlocuteurs et doivent apprendre à gérer les conséquences de ces autotests.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte