Cancer du col de l’utérus

La campagne de dépistage national s’organise  Abonné

Par
Publié le 03/11/2016
Après avoir mené une étude médico-économique, l'Institut national du cancer confirme l’intérêt de généraliser le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus et en propose des modalités. En pratique, il serait plus efficient d’organiser ce dépistage tous les 5 ans, chez les femmes à partir de 35 ans, par un test HPV.

Aujourd’hui, le dépistage du cancer du col de l’utérus est individuel, mais seulement 52 % des femmes concernées effectuent un frottis triennal. Pourtant, si 80 % d'entre elles respectaient cette recommandation, 90 % des cancers du col pourraient être évités, selon les estimations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte