« Bien encadrer les profils à risque »

CHANTAL DUFLOT›  Abonné

Publié le 18/06/2015
PHARMACIEN FORMATEUR A L’OFFICINE
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. – Parmi les patients diabétiques, quels sont les profils les plus à risque en matière de gestion de la glycémie ?

CHANTAL DUFLOT. – L’autosurveillance glycémique est essentielle pour les patients de type 1 et les patients de type 2 qui sont sous insulinosécréteurs car ces traitements augmentent la production d’insuline, ce qui favorise le risque d’hypoglycémie. Le passage sous insuline pour les diabétiques de type 2 représente également un moment à risque pour l’autosurveillance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte