Cancer colorectal : le dépistage toujours insuffisant

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 26/02/2020

Le cancer colorectal reste le deuxième cancer le plus meurtrier en France, avec 17 000 décès par an. Pourtant, seulement un tiers de la population ciblée se fait dépister.

Détecté tôt, le cancer colorectal peut être guéri dans 9 cas sur 10. Pourtant, seulement 32,1 % des 50-74 ans se font dépister. Avec ce taux de participation, 2 200 nouveaux cancers et 2 600 décès sont évités chaque année. Mais si l’on atteignait un taux de participation de 65 %, ce seraient 5 700 cancers colorectaux et 6 600 décès qui pourraient être évités !

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)