Nutrition et cicatrisation

Une relation étroite  Abonné

Par
Publié le 16/02/2017
La prise en charge nutritionnelle est partie prenante de celle des escarres et des plaies chroniques. Les compléments nutritionnels oraux (CNO) spécifiques pourraient en améliorer l’évolution.

Les escarres s’accompagnent d’une fuite protéique et d’un hypercatabolisme qui aggrave la dénutrition, et celle-ci doit être systématiquement recherchée. Inversement la dénutrition augmente le risque d’escarre et retarde la cicatrisation.

Adapter l’alimentation

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte