Étude NutriNet-Santé

Trop de compléments alimentaires en automédication  Abonné

Publié le 07/03/2013
Un article paru dans le « British Journal of Nutrition » sur la consommation de compléments alimentaires dans la cohorte NutriNet-Santé met en évidence un niveau élevé d’automédication même si 33 % des achats font suite à une prescription. Les chercheurs rappellent que ces produits ne sont pas sans risques, en particulier chez les fumeurs.
Certains compléments alimentaires peuvent interférer avec d’autres traitements

Certains compléments alimentaires peuvent interférer avec d’autres traitements
Crédit photo : S. TOUBON

D’APRÈS UN ÉCHANTILLON de 79 786 adultes participant à l’étude NutriNet-Santé, 15 % des hommes et 28 % des femmes prennent des compléments alimentaires au moins 3 jours par semaine, principalement des produits contenants du magnésium et des vitamines B6 et C. Et près de la moitié de consommateurs de compléments alimentaires les utilisent en automédication (45 %). « Ce niveau d’automédication nous interpelle », déclare au « Quotidien » Mathilde Touvier, membre de l’équipe de coordination de l’étude NutriNet-Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte