Compléments alimentaires

Les Français préfèrent l'officine  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 23/01/2017
Si les chiffres évoluent d’une année à l’autre, la préférence des Français, elle, ne varie pas : les compléments alimentaires s’achètent avant tout en pharmacie. Une bonne nouvelle pour l’officine puisque les ventes progressent sur ce marché dynamique.
comptoir

comptoir
Crédit photo : phanie

Les ventes de compléments alimentaires vont augmenter en moyenne de 5 % par an pour atteindre près de 1,8 milliard d’euros en 2018. Ce sont les prévisions du cabinet Xerfi* et ce n’est pas la seule bonne nouvelle. L’étude souligne que les Français sont de plus en plus nombreux à plébisciter les compléments alimentaires, alors que leur taux de pénétration est encore faible (45 %), à comparer avec celui des États-Unis (75 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte