Un marché estimé à un milliard d’euros

Les compléments alimentaires à l’heure du grand ménage  Abonné

Publié le 29/11/2012
Avec un chiffre d’affaires qui, pour l’année 2011, tutoyait le milliard d’euros, dont 60 % reviennent au circuit pharmaceutique, le marché des compléments alimentaires fait, à juste titre, figure de poids lourd de l’officine. Mais les changements à l’œuvre dans la réglementation des produits, qui entrent en vigueur dans quinze jours, préfigurent une mutation profonde du rayon.
La nouvelle réglementation, qui entre en vigueur le 14 décembre, va permettre de clarifier l’offre

La nouvelle réglementation, qui entre en vigueur le 14 décembre, va permettre de clarifier l’offre
Crédit photo : S Toubon

LONGTEMPS handicapé par un manque de cadrage réglementaire - générateur d’un flou peu artistique dans la composition et la qualité de ses produits - le rayon des compléments alimentaires regagne peu à peu la confiance de ses clients, sous l’effet d’efforts répétés pour clarifier son statut : depuis 2002, la Directive Cadre (2002/46/CE) définit les compléments alimentaires comme « des denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seul

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte