Allégations et compléments alimentaires

Les académies veulent mettre de l’ordre  Abonné

Publié le 10/02/2011
Jugeant qu’il était indispensable de mettre de l’ordre dans une situation anarchique où dominent les intérêts commerciaux au détriment de la santé publique, l’Académie nationale de médecine et l’Académie de pharmacie font des recommandations sur les compléments alimentaires et les allégations nutritionnelles et de santé.
L’utilisation des compléments doit relever du conseil médical et pharmaceutique

L’utilisation des compléments doit relever du conseil médical et pharmaceutique
Crédit photo : S Toubon

« IL EST APPARU utile dans l’intérêt de la santé publique que les deux académies mettent leur expérience et leurs compétences respectives dans un débat qui est loin d’être clos », affirment les Prs Claude Jaffiol, Jean-Paul Laplace, tous deux membres de l’Académie de médecine, et le Pr Pierre Bourlioux, de l’Académie de pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte