Vives concurrences sur le marché des compléments alimentaires

Le retour à la croissance se fera avec les pharmaciens  Abonné

Publié le 07/12/2009
Les compléments alimentaires sont une réelle opportunité pour l’officine qui comptabilise à elle seule 59 % des ventes, soit 630 millions d’euros. Mais la concurrence fait rage entre les différents circuits de distribution et les pharmaciens ont vu leur chiffre d’affaires reculer en 2008 de 1,5 %. Comment expliquer ce recul et quel enseignement en tirer ? Philippe Millet, rédacteur en chef de « NutriForm’ Magazine » témoigne.

LE MARCHÉ FRANÇAIS des compléments alimentaires est particulièrement chahuté en ce moment, même s’il est en pleine expansion. L’estimation du marché global atteindrait un peu plus d’un milliard d’euros en valeur. Il oscille entre cinq univers : la pharmacie, la parapharmacie, les magasins spécialisés via la GMS, et plus récemment internet et la vente par correspondance (VPC).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte